Relation Humaine

Rapport ou liaison, c’est la relation maternelle qui est toute première ; ce lien indissoluble et éternel qui permet, au premier abord, à l’être protégé de l’extérieur, de gagner les forces nécessaires pour affronter le monde. Cordon ombilical coupé, il reste à l’enfant de grandir en adulte, quitter ses parents mais le lien reste y c. dans la mort où le cordon virtuel nous rappelle ce chemin à parcourir.

Puis vient l’éducation (e-ducere, faire émerger l’enfant) !  Traitez les gens comme s’ils étaient ce qu’ils pourraient être et vous les aiderez à devenir ce qu’ils sont capables d’être, disait Goethe.  Mais ces moments partagés en famille vont au-delà du lien parental puisqu’ils nous exposent à la fratrie avec l’importance de la place relative aux autres, relation familiale étendue ensuite… à son ensemble.

L’instruction (in-struo, assembler par couches à l’intérieur) prend le relais, d’abord à l’école, puis dans les institutions qui vont suivre. L’enfant découvre ses premiers copains, l’adolescent est encouragé à la camaraderie et l’adulte en puissance aura appris de larelation amicale l’importance des cercles d’amis, ceux sur lesquelles on peut compter et qui vont se faire et se défaire au gré de la vie.

D’où nous vient d’être élevé (e-levare, alléger et faire monter) ? On fait parfois référence aux parents quand on dit « il a été bien élevé » ! Oui, ils contribuent, comme le font aussi les religions (re-ligere, relier) qui créent la relation ecclésiale (assemblée du peuple)… Car élever, c’est aussi se tourner vers ce souffle d’en haut (à l’opposé d’ici-bas) qui nous appelle vers les hauteurs, à l’écart du quotidien.

Mais revenons à notre histoire. Berceau de la civilisation, la Mésopotamie invente la cité, relation d’interactivité, lieu d’échange comme nos SEL (système d’échange local) ! Au Sud, les Sumériens créent la ville d’Ur, concentrique, pour l’expansion des forces, au Nord, les Akkadiens créent Tell Brak, excentrique, pour la liaison des forces. On a la relation civile (cīvǐtas, ensemble de citoyens).

L’organisation a suivi, état d’un corps organisé, c’est-à-dire pourvu d’organes, vivant, réglé et ordonné, structure que les hommes ont donnée aux éléments divers de leurs activités ! La relation managériale est née ; manager, c’est entraîner, dresser, comme les chevaux dans le manège ! Or, le cheval n’est-il pas considéré comme le meilleur ami des hommes. Collègue ou collaborateur, peut-il être « ami » ?

Trois piliers constituent l’organisation : technologie (du brevet au client par la chaîne de valeurs), financier (peut-on se passer de cette monnaie d’échange ?) et humain… St Ex disait que la grandeur d’un métier est avant tout d’unir les hommes : il n’est qu’un luxe véritable et c’est celui des relations humaines. Platon a dit, de son temps : ce ne sont pas les murs qui font la cité… mais les hommes !

Tout le malheur des hommes vient d’une seule chose, ne pas savoir demeurer en repos, dans une chambre, disait Pascal ! Heureusement…On se demande parfois si la vie a un sens et puis, on rencontre des êtres qui donnent un sens à la vie, disait Brassaï ! Eros, philos ou agape, la relation amoureuse est nécessaire à l’homme qui évolue et y trouve de quoi prolonger l’histoire du monde.

Certaines relations sont des bénédictions, d’autres servent de leçon… Nous méritons tous ces rencontres, attachées à notre destinée, qui ont une signification qu’il nous appartient de déchiffrer ! Il y a trois paroles de vie quotidienne ; « s’il te plaît » (permission), « merci » (reconnaissance) et « pardon » (don réciproque sans lequel la vie ne peut être) sont portes d’entrée à la relation du quotidien !

Relation à soi, c’est là que tout commence, relation à l’autre un complément, relation à la société ce qui fait le ciment de notre humanité ;  la relation est un tout ! Nous devons apprendre à vivre comme des frères, sinon nous allons mourir comme des idiots, disait Martin Luther King. Pensez à vos liens, ne les laissez pas se ternir derrière l’écran des réseaux sociaux virtuels, allez à leur rencontre…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *