2 pensées sur “

  • 2 septembre 2017 à 22 h 06 min
    Permalink

    Une très grande réflexion qui n’a toujours pas eu lieux est: être « bien » dans son travail est il dû à ses capacités ou un management humain ? Le mal-être , les capacités étant toujours là , n’est-il pas dû a un management inhumain de petits chefs, dit « management à la schlag » ? A l’étranger dans les quelque pays ou je me suis posé même momentanément , j’ai trouvé beaucoup d’humain. Par contre, en France, le « management à la schlag » est majoritaire… Les ouvriers hyper sur-qualifiés qui ne font que les nuits, même à un âge très avancé pour la pénibilité des horaires, me disent être heureux car justement ils sont « libres ».
    Bien à vous
    Nicolas

    Répondre
    • 4 septembre 2017 à 6 h 06 min
      Permalink

      Oui, tout cela peut être vrai mais, avec le temps, le manager comprend que manager, c’est évoluer ensemble avec son collaborateur (voir la vidéo « manager »). De plus, le stress étant devenu de plus en plus commun est aussi devenu de plus en plus connu et l’on sait désormais qu’un manager peut combattre celui de son collaborateur en lui donnant plus de reconnaissance, plus d’imputabilité (responsabilité de ses actes) et… plus d’autonomie! D’où l’impression du travailleur de nuit, tranquille dans son shift, à qui l’on a totalement fait confiance.
      Merci d’avoir commenté!
      Martin

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *